topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

11/08/2012

Côte d'Ivoire : Soro et deux clans PDCI se bousculent pour prendre la place de Ouattara a la tête du pays

soro.jpg


Ces informations sont de première main. Elles doivent être comprises comme une alarme qui retentit pour donner un certain signal à toute la Résistante Patriotique et Révolutionnaire.

Depuis quelques jours en effet, le régime du génocidaire est sur le point d’être mis à genou par les guerriers invisibles. Jusqu’ici, il s’accroche à la corde déjà sciée de la répression sauvage, de la communication maladroite et des accusations fantaisistes. Mais les observateurs avertis savent qu’il est déclaré perdu par ses soutiens occidentaux.

Alors, les opportunistes qui ne savaient pas qu’une telle occasion allait se présenter de si tôt, ont vite fait de décréter «la Chasse au trésor » ouverte. C’est dans ce sens qu’ils ont demandé à leurs hommes de se tenir prêts à prendre le pouvoir.

Il s’agit dans un premier temps, de Soro Guillaume et de ses trois chefs de guerre fidèles que sont Issiaka Ouattara alias Wattao, Morou Ouattara et Fofié Kouakou. Pour l’instant, nous ne connaissons pas la position occupée par Touré Hervé Pélikan alias Vetcho dans le dispositif de Soro. Mais nous savons que son unité qui doit déclencher l’attaque pour tenter de prendre TCI-RTI est basée à Abobo. Dans ce quartier, une enquête dont les résultats nous ont été rapportés par nos contacts, nous a révélé l’état d’esprit des FRCI pro-Soro dont l’un des chefs redoutés s’est confié ainsi sans aucune retenue à un de nos contacts :

« Notre contact : Bonjour mon petit ; mais qu’est-ce qui se passe et puis ça tire partout à Yopougon, Akouédo, ..Y a quoi ? Le chef FRCI pro-Soro : Bonjour mon vié ; y a rien ; on veut finir avec bâtard-là. Notre contact : Qui est ce bâtard-là ? Le chef FRCI pro-Soro : Mon vié, tu connais pas Mossi babiè-là ? Notre contact : Non. C’est qui celui-là ! Le chef FRCI pro-Soro : Mossi on l’a placé comme président et puis il a mis foutaise sur nous-là ; on va finir avec lui. Notre contact : mais, il vous a fait quoi et puis au lieu de l’aider à affronter les miliciens de Gbagbo, vous voulez finir avec lui ? Le chef FRCI pro-Soro : Mon vié, faut pas parler ça tu chauffer mon cair ! Notre contact : bèh ça. Faites doucement parce que nous on a peur. Le chef FRCI pro-Soro : Mon vié, nous on n’a pas affaire à vous. C’est babiè-là on va douf ! Notre contact : quoi ? Le chef FRCI pro-Soro : On va tuer ça ! Notre contact : ah ok. Je vois. Bien à bientôt mon petit. Le chef FRCI pro-Soro : Merci mon vié. On est ensemble. »

Voilà qui est clair. Ce bouvier FRCI qui s’était déjà présenté, il y a quelques mois, à notre contact comme un FRCI pro-Soro croit dur comme fer que ce sont leurs hommes qui sont en train de préparer le chemin pour affaiblir Ouattara et prendre le pouvoir. Il attend les ordres pour demander à ses hommes de monter vers Cocody. Et ces ordres viendront des Chefs de guerre nommément cités ci-dessus qui ont créé depuis longtemps une base arrière tenue à Korhogo par Fofié Kouakou qui a renforcé récemment son arsenal de guerre.

Mais Soro n’est pas le seul à voir pointer l’aurore de son aspiration à prendre le pouvoir d’Etat, en ce moment de frappes chirurgicales contre le régime Ouattara. Le vieux parti d’Houphouët-Boigny, conduit à l’agonie par les choix très peu réfléchis de Konan Bédié ne veut pas laisser passer l’occasion. Sauf qu’au niveau du PDCI, deux clans s’activent chacun de son côté pour prendre le pouvoir.

Il y a le Clan Konan Bédié. Ce vieux qui à 80 ans espère encore une dernière vie de jeunesse au pouvoir, s’appuie sur des Officiers militaires et de la Gendarmerie qui ont trahi aux premières heures de la bataille contre les envahisseurs en rejoignant l’Hôtel du Golf. Parmi ces officiers, il y a des anciens à la retraite et notamment, leurs enfants occupant des postes de hauts gradés dans le dispositif actuel du Régime Ouattara. Ils n’ont pas assez d’hommes. Mais ils ont des ressources financières et ont été encouragés dans ce sens, selon nos sources, par des officiers d’une force étrangère qui leur promettent de les aider à se faufiler entre les balles pour aller lire une déclaration à TCI-RTI au cas où une attaque serait lancé contre le régime agonisant du sieur Dramane Ouattara. Leurs chances de se maintenir à la tête du pays en profitant d’un soulèvement armé sont très minces ; mais ils comptent sur les alliances et les propositions, après coup, qu’ils entendent faire à leurs frères d’armes des FDS et aux hommes de Soro avec l’espoir qu’ils vont coopérer.

En dehors du Clan Bédié, il y a le Réseau Charles Banny. Celui-là est dirigé par un Général trois étoiles à la retraite. Il s’appuie sur deux autres Généraux à la retraite. Mais ils ne comptent pas sur eux-mêmes. Ils comptent notamment sur leurs fils hauts gradés de l’armée. Les parents généraux organisent la stratégie et servent de jonction avec l’aile politique au sein de laquelle on peut compter des noms comme Djédjé Mady et Kouadio Konan Bertin alias KKB. Ceux-là sont adossés au solide réseau financier de Banny qui serait tenu, selon nos sources, par Diby Koffi Charles. Au plan militaire, ces gars ont des hommes ; pas en nombre suffisant mais ils ont des hommes. Les jeunes officiers supérieurs sur lesquels ils comptent sont pour la plupart, des gens qui n’ont pas trahi la République. Eux, comptent donc sur ce passé respectable pour faire la jonction, le moment venu, avec la Résistance Patriotique et Révolutionnaire. Sauf qu’à la différence de cette dernière, ils ne veulent pas d’une Révolution mais d’une Côte d’Ivoire débarrassée du génocidaire et des envahisseurs de l’Ouest qui sera dirigée par la "Faction Banny" du PDCI.

Comme vous le découvrez, nous sommes à un point de non retour pour ce qui est du triste sort qui attend Dramane Ouattara. Le seul problème qui appelle notre extrême vigilance cependant, est celui provoqué par les opportunistes de la coalition Rebelles-PDCI.

Pendant que les jours passent et que l’érosion gagne le régime Ouattara qui s’est considérablement affaibli, des charognards s’organisent pour nous couper l’herbe sous les pieds.

Mais ne paniquez pas. Et souvenez-vous de la grande confusion annoncée par les prophéties qui déclarent qu’en ces temps-là, on ne saura pas qui tire sur qui jusqu’à ce que la tempête laisse voir des éclaircies. Alors, soyez sereins. Car avant que ces ennemis de la Côte d’Ivoire qui veulent se déguiser aujourd’hui en sauveurs ne tentent le coup, ils devront se demander s’ils sont dans le plan de Dieu. Sinon, ils tomberont tous au front.


A Très bientôt.

Hassane Magued

Les commentaires sont fermés.