topblog Ivoire blogs

19/06/2012

Furieux du meeting des ivoiriens d’Israël devant la KNESSET contre sa politique, Alassane Dramane Ouattara exige leur rapatriement

ado.jpg


Colère noire d’Alassane Dramane Ouattara qui en a profité pour demander au gouvernement israélien de rapatrier tous les ivoiriens

La visite d’Alassane Ouattara en Israël depuis le 17 juin pour prendre part à la conférence «Facing

Tomorrow 2012», à l’invitation de son homologue Simon Perès, intervient au moment où l’Etat hébreu prépare l’expulsion de milliers d’Africains entrés clandestinement dans le pays parmi lesquels des Ivoiriens. Ces derniers ont d’ailleurs manifesté bruyamment avant-hier devant le parlement israélien La KNESSET, afin de dénoncer la nature dictatoriale de son régime et sa politique ethnique de rattrapage dans laquelle seuls les ressortissants du Nord du pays sont nommés à tous les postes civils et militaires. Ils ont en outre exigé la libération des prisonniers politiques, l’arrêt des arrestations arbitraires, l’arrêt des exécutions sommaires par les FRCI, et dénoncé la cherté de la vie. Ces ivoiriens répondaient ainsi à l’appel du FPI Israël.
Colère noire d’Alassane Dramane Ouattara qui en a profité pour demander au gouvernement israélien de rapatrier tous les ivoiriens en situation irrégulière, dont beaucoup sont des demandeurs d’asile qui ont fui sa dictature.
Alassane Ouattara a affirmé qu`il allait œuvrer au rapatriement de
ses ressortissants installés illégalement en Israël, a indiqué lundi le bureau
du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu dans un communiqué.
"Alassane Dramane Ouattara a donné son agrément pour qu`Israël
rapatrie chez eux les ressortissants ivoiriens venus ici sans permis", a-t-il
affirmé, à l`issue d`entretiens à Jérusalem entre MM. Netanyahu et Ouattara.
Ce dernier, arrivé dimanche, s`est aussi entretenu du problème de
l`immigration clandestine avec le président de la Knesset (Parlement), Réouven
Rivlin.
Après sa rencontre avec M. Rivlin, M. Ouattara a cependant émis un doute
sur l`exactitude des estimations israéliennes selon lesquelles quelque 2.000 Ivoiriens vivent illégalement en Israël.
"Nous ne sommes pas sûrs de ce chiffre (...) Nous allons examiner la liste et ramener nos citoyens dans leur pays, leur patrie, en pleine coopération avec Israël", a déclaré Ouattara, selon un communiqué de la Knesset.
"Nous connaissons très bien le problème des migrants, en tant qu`Etat qui a simultanément intégré des réfugiés, et d`où 250.000 réfugiés ont fui lors d`une grave crise politique", a-t-il ajouté.
"A ce jour, nous avons réussi à ramener à environ 60.000 le nombre de nos réfugiés à travers le monde, et nous espérons qu`ils reviendront en Côte d`Ivoire dans les prochains mois", a-t-il encore dit.
"Pour moi, c`est humiliant de voir des ressortissants africains tenter de se rendre pratiquement à n`importe quel prix dans un autre pays", a-t-il ajouté.

Les ivoiriens d’Israël ne l’entendent pas de cette oreille et contestent les chiffres. Pour eux, il n’y a pas du tout environ 60.000 réfugiés revenus au pays par les soins de Ouattara. Au contraire, tout est fait pour que ces derniers restent en exil. Ils n’ont pas l’intention d’aller se jeter dans la gueule du loup en retournant en Côte d’Ivoire, où leurs vies seraient à coup sûr menacées par les tueurs à la merci du régime sanguinaire de Dramane

Michèle Laffont

Les commentaires sont fermés.