topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

04/06/2012

Alerte Info/Urgent : FPI Corrompu. Miaka Ouretto et le secrétariat général reçoivent 15 millions chacun de Ouattara pour ne pas faire de meetings

fpi.jpg


C’est la raison pour laquelle, le FPI est devenu depuis quelques temps très mou, si bien qu’on parle de plus en plus de gauche molle.

L’information émane d’une source très crédible au cœur du FPI, confirmée par un hiérarque du régime Ouattara. C’est la raison pour laquelle nous acceptons de la relayer,

tout en prenant soin de la traiter au conditionnel. Mais l’immobilisme incroyable observé par le FPI sur le front politique nous permet d’accorder une oreille attentive à cette information qui s’apparente à un séisme politique et à une mise à mort programmée de Laurent Gbagbo par les siens.
Selon cette source, Alassane Ouattara se serait acheté la paix sociale à prix d’Or en corrompant la haute direction du FPI, le parti de Laurent Gbagbo. C’est la raison pour laquelle, le FPI est devenu depuis quelques temps très mou, si bien qu’on parle de plus en plus de gauche molle. Cette mollesse du principal parti d’opposition à Alassane Ouattara s’est étrangement accentuée depuis l’arrivée de François Hollande à l’Elysée, alors que ce dernier multiplié les gestes de défiance vis-à-vis d’Alassane Ouattara.
Cette source a informé IvoireBusiness que Miaka Ouretto , président du FPI, et le secrétariat général auraient reçu 15 millions de Fcfa chacun pour ne pas faire de meetings, ni de marches.
Et que chaque mois, ces derniers recevraient 4 millions de Fcfa de Ouattara afin qu’ils se taisent.
Au sein même du FPI, on commence à s’inquiéter de cet état de fait. Il y a plus d’une semaine, le Comité central du parti avait interpellé le président du parti Miaka Ouretto et le secrétariat général sur l’immobilisme chronique dont faisait montre le parti. Sans succès pour l’instant.
Cette situation donne du crédit aux allégations de corruption du FPI par Alassane Ouattara, au moment où ce dernier est des plus fragilisés depuis le départ de Nicolas Sarkozy de l’Elysée.
En effet, de source proche de l’Elysée, François Hollande, dès son arrivée a fait rentrer la Force Licorne dans leurs casernes. Ouattara n’a donc plus d’armée sur qui compter, car les FRCI, tout le monde le sait, ne sont pas opérationnels. C’est la raison pour laquelle le régime essaie d’instaurer un climat de terreur en multipliant les rafles et les arrestations arbitraire côté population.
Mais côté parti politique, le pouvoir Ouattara n’a pas fait les choses à moitié pour s’assurer l’immobilisme du FPI et garantir que le procès de Laurent Gbagbo à La Haye, le 18 juin prochain, se déroule comme lettre à la poste.
D’où son idée lumineuse de s’acheter les faveurs de la haute direction du FPI.
Selon notre source, Miaka Ouretto et chacun des membres de la direction du FPI auraient reçu 15 millions de FCFA. En plus de cela, il leur est remis 4 millions de Fcfa tous les mois.
Cette information sera forcement démentie par le FPI, à coups de communiqués et de déclarations. Mais le meilleur démenti restera toujours les actes posés sur le terrain. C’est de ce côté-là que les ivoiriens et la diaspora attendent le FPI.

Patrice Lecomte, IVOIREBUSINESS

10:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.