topblog Ivoire blogs

18/05/2012

12345 A la Une ALERTE INFO/Camps de concentration FRCI: après la dénonciation de grave atteintes aux droits de l'homme, le régime Ouattara recule et fait libérer plusieurs militaires, dont le sergent-chef Armand Legré

rafle.jpg


Le cas du sergent-chef Armand Legré, en poste à l’école des forces armées de Bouaké (EFA). Ce dernier, et 3 de ses collègues, avaient été arrêtés depuis un mois,

Il y'a quelques jours nous dénoncions l’arrestation massive de plusieurs centaines de militaires ivoiriens en service, et leur mise sous l’éteignoir dans des camps de concentration crées dans tout le pays par le régime Ouattara. Ces camps sont en effet de véritables mouroirs et de lieux de torture où des personnes, civils et militaires, sont conduites sur des bases purement ethniques.
Ainsi, seuls les ressortissants de l’Ouest et du Sud de la Côte d’Ivoire, y sont conduits. Aucun ressortissant du Nord n’y est interné.
Le cas du sergent-chef Armand Legré, en poste à l’école des forces armées de Bouaké (EFA). Ce dernier, et 3 de ses collègues, avaient été arrêtés depuis un mois, et conduits au camp de concentration FRCI de Yopougon Liberté au Nouveau quartier.
Vu la gravité des faits et les pressions intenses recues, le régime Ouattara a décidé de lâcher du lest en liberant le sergent-chef Armand Legré dès lundi et mardi pour ce qui concerne une dizaine de ses collègues.
Nous appelons toutes organisation de droit de l'homme d'ouvrir les yeux sur ce qui se passe en Côte d'Ivoire car nous mourrons en silence et personne n'ose dire mot.
Dieu nous garde !!

Les commentaires sont fermés.