topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

04/05/2012

Ouattara vole le contribuable ivoirien avec son budget de souveraineté: Il s’octroie 300 milliards Fcfa gérés par son frère "photocopie" (Lettre du Continent)

ouattara,cote,d,ivoire


L’on se souvient qu’Alassane Ouattara et son parti n’avaient eu de cesse de critiquer le budget de souveraineté du président Laurent Gbagbo, qui gérait un pays déchiré par un conflit et faisant face à une multitude d’imprévus.

Selon La Lettre du Continent, l’actuel locataire du palais présidentiel d’Abidjan a fait exploser le budget de souveraineté de la Côte d’Ivoire en le multipliant par quatre. En effet, Alassane Dramane Ouattara s’octroie un budget de souveraineté de 300 milliards de Fcfa, et «offre» la même chose à son épouse Dominique. «Alors qu’il avoisinait 100 milliards F CFA sous Laurent Gbagbo, le budget de souveraineté de la présidence ivoirienne atteint désormais plus de 300 milliards F CFA (457 millions €). C’est Téné Birahima Ouattara, alias « PHOTOCOPIE », frère cadet d’Alassane Ouattara, ministre des Affaires présidentielles et directeur financier de la présidence, qui gère ce fonds.

La Première dame Dominique Folloroux Ouattara, puise à souhait dans ce même fonds pour ses dépenses de prestige. Selon la Lettre du Continent, généralement informé des milieux françafricains et qui ont leurs entrées à Abidjan, « le cabinet autonome de Dominique fonctionne à partir du même fonds de souveraineté».

Avec pareille manne, elle peut inviter des stars internationales comme Alain Delon, Adriana Karembeu, MC Solaar, Samuel Eto'o, et des princesses comme Ira de Furstengerg, dans des mondanités à Abidjan, dans le cadre de son ONG « Children of Africa ».

L’on se souvient qu’Alassane Ouattara et son parti n’avaient eu de cesse de critiquer le budget de souveraineté du président Laurent Gbagbo, qui gérait un pays déchiré par un conflit et faisant face à une multitude d’imprévus. Un budget qui était passé d’une trentaine de milliards avant le conflit à 76 milliards de FCFA en 2009, selon des données rendues publiques à l’époque par un député membre de la Commission des Affaires économiques et financières, Ibrahim Sanogo. Ouattara a donc multiplié par quatre le fameux budget de souveraineté.

Alors que les ivoiriens croulent dans la misère, le chômage aujourd'hui à des sommets, l'université fermée, et le coût de la vie multiplié par deux depuis son arrivée au pouvoir, grâce à son ami Sarkozy qui s’apprête à tirer sa révérence, ADO n'en a cure.
Il puise sans limite dans les caisses de l'Etat.

Patrice Lecomte

Les commentaires sont fermés.