topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

31/01/2012

QUAND LES ENNEMIS DE OUATTARA SE BATTENT ENTRE EUX: LE JUGE PATRICK RAMAEL POURSUIVI PAR LE GOUVERNEMENT FRANCAIS

RAMAEL.jpg

Le juge Patrick Ramaël poursuivi par le gouvernement français. Le Juge Patrick Ramaël qui instruit entres autres le dossier sur la disparition en Côte d'Ivoire du journaliste Franco- canadien Guy André kieffer


Le juge Patrick Ramaël poursuivi par le gouvernement français. Le Juge Patrick Ramaël qui instruit entres autres le dossier sur la disparition en Côte d'Ivoire du journaliste Franco- canadien Guy André kieffer, est poursuivi par le garde des Sceaux Michel Mercier pour le "délai anormalement long" dans le traitement de deux affaires et pour son "comportement inadapté à l'égard de sa hiérarchie". Qu'est ce qui pourrait expliquer le conflit entre ce juge et sa hiérarchie lorsque l'on sait qu'il a prouvé sa fidélité au gouvernement français et à ses alliés ivoiriens lors de l'affaire Kieffer ? L'on sait par exemple que lors de son dernier voyage en Cote d'ivoire, le Juge Ramael avait tout fait afin de protéger le gouvernement Ouattara mis en cause dans la disparition de Guy Andre Kieffer par l'un des présumés assassins. Il avait préféré aller déterrer un cadavre à Yakro, alors que tous les habitants de ce paisible village affirmaient mordicus qu'il n'appartenait pas à Guy Kieffer, et avait ignoré (du moins en apparence) le cadavre indiqué par “gorge profonde” l'un des présumés assassins. Ces accusations ne seraient elles pas le résultat de l'échec de la mission du Juge français en Cote d'Ivoire ? Parti avec les bruits de tambour qui annonçaient de nouvelles arrestations dans le camp Gbagbo, il est rentré dans l'anonymat total, avec pour seul résultat d'avoir amplifié les soupçons selon lesquels Ouattara, ses alliés français et les multinationales qui s'occupent de l'achat du Cacao ne seraient pas étrangers à la disparition du journaliste franco Canadien. A défaut d’être une punition de sa hiérarchie non satisfaite des résultats obtenus lors de sa mission en Côte d'Ivoire, ces accusations pourraient être simplement une diversion qui servirait à présenter ce juge incompétent et grand serviteur de la françafrique, comme étant une victime d'un système dont il fait pourtant partie.

Action Concrète Communication

13:28 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Bonne analyse, mais je pense que ds le système françafricain il n'y a pas d'irregularité, c'est tellement rigide qu'il faudra des siècles pour le briser.

Écrit par : KONE | 01/02/2012

Les commentaires sont fermés.