topblog Ivoire blogs

28/11/2011

Voyage en cote d´Ivoire: Destination dangereuse selon les ambassades

danger.jpg

Six mois déjà après les affrontements armes, la Cote d´Ivoire n´a pas encore retrouve sa place dans le concert des pays les plus sécurisés en Afrique, loin de la. Nombreux sont ceux qui avaient pense que les soutiens étrangers de Ouattara suffiraient à réunifier le pays et a assurer un retour a la paix. Mais surtout les ivoiriens avaient espéré enfin rentrer chez eux et reprendre leur quotidien. Hélas, les troupes incontrôlées de Ouattara sévissent toujours et les étrangers a l´instar des ivoiriens,


Six mois déjà après les affrontements armes, la Cote d´Ivoire n´a pas encore retrouve sa place dans le concert des pays les plus sécurisés en Afrique, loin de la. Nombreux sont ceux qui avaient pense que les soutiens étrangers de Ouattara suffiraient à réunifier le pays et a assurer un retour a la paix. Mais surtout les ivoiriens avaient espéré enfin rentrer chez eux et reprendre leur quotidien. Hélas, les troupes incontrôlées de Ouattara sévissent toujours et les étrangers a l´instar des ivoiriens, commencent par être las des agissements hors-la-loi de ces hordes armées. La sécurité n´est donc pas encore acquise comme le prétendent Soro et ses nombreux commandants. Les ambassades lancent donc de vifs avertissements à leurs ressortissants souhaitant visiter ou résider en Cote d´Ivoire.

Commençons par la France de Sarkozy, Grand ami de Ouattara et soutien inaliénable a la recolonisation de l´Afrique. Malgré le coup d´état perpétré contre le président Gbagbo en Avril 2011, la France, même avec la présence de plus de 4000 hommes sur place, n´arrive pas a éradiquer la violence et les assassinats en Cote d´Ivoire. Ce sont en tout près de 10.000casques bleus dont la force française Licorne, qui assistent incapable, chaque jour, aux agressions individuelles et politiques perpétrées par les hommes au sieur Ouattara.

La France y a déployé de nombreux conseillers, des mercenaires militaires, des hélicoptères, mais rien y fait. La situation est toujours menaçante et dangereuse. Les droits les plus élémentaires de la presse, des civils, hommes, femmes et enfants sont offusqués dans le pays. L´opposition est brimée et bastonnée à souhait. Un tribalisme politique sans précédents´est installé au plus haut niveau de l´Etat. Les zones rurales sont désertées, les plantations sous contrôlent des milices de l´ex-rebellion. Les intérêts français, raison de la guerre en Cote d´Ivoire, stagnent toujours car la vie économique, n´a pas encore repris. Les patriotes ivoiriens en veulent à la France et à tout ce qui leur rappelle les soutiens extérieurs de Ouattara, aux heures chaudes de la crise politique. Soutiens qui au détriment d´un recompte des voix, ont préféré les bombarder et les exécuter pour installer un imposteur. Les ressentiments sont tangibles sur les visages des ivoiriens. Et la politique ´´sefoniste´´ de Ouattara, éloigne de jour en jour les ivoiriens, les une des autres. Un affrontement civil ethnique peut éclater a tout moment, si une solution n´est pas trouvé vers la réconciliation vraie, des peuples et des hommes politiques.

Les autorités françaises, ont beau défilé en Cote d´Ivoire ou taper sur la table pour demander a leur filleul des´investir sincèrement dans la réconciliation, l´insécurité ne décroit pas. Un fait est patent, Ouattara ne contrôle pas son armée. Alors aujourd´hui, il n´est plus question de le cacher et de risquer la vie des citoyens européens et américains en Cote d´Ivoire.

La vérité est que la France et le reste du monde ne peuvent pas se défaire de la Cote d´Ivoire et de l´Afrique même s´ils refusent de l´avouer publiquement. Sans l´Afrique, que deviendraient tous ces pays fiers, dits industrialises dont la France, les USA, l´Angleterre? Surement une autre Grèce?

Ainsi pour les français et les autres étrangers, qui ne peuvent plus retourner chez eux malgré le danger que représente la Cote d´Ivoire ou du moins qui ne peuvent s´empêcher d y aller, leurs ambassades leur recommandent ceci: n´y aller pas du tout ou si vous devez y aller sans autre choix alors restrictions obligatoire sa lire sur les sites des ambassades :

1-France :

Source: http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs_909/conseils-par-pays_12191/cote-ivoire_12233/index.html

Après la grave crise post-électorale née à l’issue du second tour des élections présidentielles de novembre 2010, la cérémonie d’investiture du Président Ouattara à Yamoussoukro le 24 mai 2011 a constitué une manifestation supplémentaire de la normalisation progressive de la situation sur le plan politique, institutionnel, économique et sécuritaire. Toutefois et sur ce dernier point, il convient de demeurer vigilant du fait de risques résiduels, notamment à l’Ouest du pays.

Détails sécurité: Si la situation sécuritaire en Côte d’Ivoire, et plus particulièrement à Abidjan, s’est améliorée depuis la fin de la crise post-électorale, des incidents de gravité inégale sont encore rapportés. L’autorité de l’Etat, notamment au travers des forces de sécurité et de défense, doit encore être rétablie sur l’ensemble du territoire.

Par ailleurs, les consignes élémentaires de vigilance et de prudence inhérentes à tout déplacement dans un pays en développement et de séjour dans de grandes zones urbaines devront être strictement respectées

La criminalité de droit commun est dans l’ensemble contenue sur Abidjan et en relation avec une agglomération de plus de 5 millions d’habitants répartis dans des zones résidentielles, un quartier d’affaires et des banlieues très pauvres.

Cette criminalité ne constitue pas un obstacle à la circulation des personnes et au développement des relations sociales. Toutefois, il convient de faire preuve de vigilance et de prudence, notamment lors des déplacements dans les zones festives de la ville où la vie nocturne est propice aux atteintes aux personnes et aux biens (vols de véhicules à main armée, vols avec violence, cambriolages).

Dans ce contexte, le Consulat général: invite les ressortissants français de passage en Côte d’Ivoire à se faire connaître du Consulat général de France à Abidjan et d’y remplir une fiche « Français de passage »

2- Canada:

Source: http://www.voyage.gc.ca/countries_pays/report_rapport-fra.asp?id=137000

CONSEILS AUX VOYAGEURS

Un Avertissement a été supprimé de ces Conseils aux voyageurs. Des changements mineurs ont été apportés dans l’ensemble du texte.

AVERTISSEMENTS ET RECOMMANDATIONS

Côte d’Ivoire

Prendre des mesures de sécurité normales

Faire preuve d’une grande prudence

Éviter tout voyage non essentiel

Éviter tout voyage

AVERTISSEMENT OFFICIEL: Affaires étrangères et Commerce international Canada recommande d’éviter tout voyage non essentiel en Côte d’Ivoire, sauf à Abidjan (voir ci-bas les recommandations spéciales).

…On continue de signaler des agressions et des actes de violence contre des civils. Les consignes élémentaires de vigilance et de prudence demeurent. On recommande fortement aux Canadiens d’être très vigilants, de limiter leurs déplacements aux heures de clarté, de suivre de près l’évolution de la situation et de se conformer aux directives des autorités locales.

Au nord de Bouaké
Les tensions persistantes continuent de représenter un danger dans cette région. L’intégration des anciens groupes armés (Forces nouvelles) dans l’armée nationale est un processus long et difficile. Les Canadiens qui pensent se rendre dans cette partie de la Côte d’Ivoire doivent planifier méticuleusement leur séjour et prendre les mesures de sécurité nécessaires. On doit obtenir la permission des autorités avant d’entreprendre un voyage dans certaines régions du Nord.

Région de l’ouest

Un climat d’insécurité et de danger est toujours présent à la frontière entre la Côte d’Ivoire et le Liberia où se situent les provinces occidentales de Dix-Huit Montagnes et de Moyen-Cavally. La situation dans ces régions est très instable et la présence de milices augmente les risques pour les voyageurs. Malgré le déploiement de patrouilles des forces de sécurité, des risque de détournements d’autobus et de voitures ainsi que des attaques à main armée dénommées « coupeurs de route » demeurent présent sur les routes principales.

Abidjan

Prendre des mesures de sécurité normales

Faire preuve d’une grande prudence

Éviter tout voyage non essentiel

Éviter tout voyage

L’ordre est maintenant de retour à Abidjan, cependant, certains quartiers populaires de la ville restent encore potentiellement dangereux. Les autorités policières locales sont en restructuration mais leur présence est encore très restreinte. Les Canadiens devraient faire preuve d’une grande prudence en tout temps, suivre les bulletins de nouvelles et éviter les grands rassemblements et les manifestations car ils peuvent soudainement donner lieu à des incidents violents sans avertissement.

3-U.S. DEPARTMENT OFSTATE

Bureau of Consular Affairs-TravelWarning/Source:

http://travel.state.gov/travel/cis_pa_tw/tw/tw_5501.html

Cote d’Ivoire: The Department of State warns U.S. citizens of the risk of travel to Cote d’Ivoire. U.S. citizens who reside in or travel to Cote d’Ivoire should watch conditions carefully, maintain situational awareness, and pay very close attention to their personal security. While the security situation in Abidjan is improving, it could change quickly and without advanced warning. Instances may continue to arise where the best course of action is for citizens to temporarily shelter in place if it is otherwise generally safe to do so. Effective June 15, the Department of State is lifting the Ordered Departure for U.S. government employees and adult family members at the U.S. Embassy in Abidjan. At that time, the embassy will become a partially unaccompanied post, meaning that no minor dependents of U.S. government employees will be permitted to travel to Cote d’Ivoire. Although staff levels at the embassy will return to normal, our ability to assist U.S. citizens in an emergency may be limited in certain circumstances. This Travel Warning replaces the Travel Warning of April14, 2011 to update U.S. citizens on the current security situation.

Côte d’Ivoire (Ivory Coast)

Still current at: 16 November 2011 Updated: 18 October 2011

This advice has been reviewed and reissued with amendments to the Travel Summary and the Safety and Security – Terrorism/Security section (legislative elections in December). The overall level of the advice has not changed; we advise against all but essential travel to the western regions of Dix-Huit Montagnes, Haut-Sassandra, Moyen-Cavally and Bas-Sassandra…

4- Foreign affairs-Angleterre:

Source:http://www.fco.gov.uk/en/travel-and-living-abroad/travel-advice-by-country/sub-saharan-africa/Cote_d’Ivoire

Travel Summary

We advise against all but essential travel to the western regions of Dix-Huit Montagnes, Haut-Sassandra, Moyen-Cavally and Bas-Sassandra. See Safety and Security – Local Travel.

…We advise all British residents and visitors to remain vigilant ensure their own personal security and avoid unnecessary movement around the city until the security situation in Abidjan fully stabilizes. Stay indoors if any demonstration, rally, violence or military confrontation occurs in your locality.

Legislative elections are planned for 11 December. There is likely to be increased political activity including rallies and demonstrations. You are advised to keep up to date with local political developments and avoid political gatherings.

There is an underlying threat from terrorism. Attacks, although unlikely, could be indiscriminate, including in places frequented by expatriates and foreign travelers (e.g. popular bars, nightclubs and restaurants).

5-Ministère des affaires étrangères – Australie

We advise you reconsider your need to travel to Côte d’Ivoire at this time because of the unpredictable security environment following the recent political violence after disputed presidential elections on 28 November 2010.

Ouattara peut donc voyager à travers le monde, et raconter à la presse ce qu´il veut. Les chancelleries détiennent des informations concrètes sur la situation sécuritaire et les atteintes aux libertés en Cote d´Ivoire, et ne risqueront jamais la vie de leur citoyen. On ne saurait le dire de ce nouveau président qui pour arriver au pouvoir, a imposer a sa population, outre les bombardements ,un embargo contre les médicaments, qui a fait plus de 200 morts dans les hôpitaux et cliniques en Cote d´Ivoire. Aujourd´hui encore ses troupes sévissent et la justice est embrigadée par le politique jusqu´a la gorge. Tant que Ouattara ne passera pas des discours a des actes sincères d´apaisement, la Cote d´Ivoire restera toujours un pays dangereux a fréquenter.

16:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

L'appréciation des ambassades est toujours soumise à celle des ambassadeurs, qui donnent leur feeling sur le paysa. Comme tout sentiment, c'est subjectif, mais cela fait la politique des ministères des affaires étrangères !

Écrit par : PlanetAssur | 27/11/2012

Et bien c'est un excellent billet!
C'est la toute première fois que je passe sur ce blog : je suis déjà sous le charme !
Vas-tu encore rédiger à ce propos ?
En tout cas encore félicitations !

Écrit par : Formation professionnelle | 08/01/2013

Les commentaires sont fermés.