topblog Ivoire blogs

09/11/2011

Chambre d’accusation de la cour d’appel d’Abidjan: 8 prisonniers pro-Gbagbo en liberté provisoire

notre.jpg

Ainsi, sur les 9 requêtes examinées hier, 8 ont eu une suite favorable. Une goutte d’eau dans la mer. Ce qui n’a pas laissé indifférents les avocats de la défense au sortir de l’audience. « Nous notons notre déception. Sur 65 requêtes, la chambre d’accusation n’a procédé qu’à l’examen de 9 requêtes.


Ettien Amoikon, Boni Claverie, Dedi Adèle, Hué Lou Simone, Leba Chantal, Ouégnin Georges-Armand, Kata Kéké Joseph et Guézé Germain, tous détenus à la prison de Boundiali bénéficient depuis hier d’une mesure de mise en liberté provisoire. La chambre d’accusation de la cour d’appel d’Abidjan qui s’est réunie, hier après-midi, de 15h à 17h20 a cependant rejeté la demande de mise en liberté provisoire du député Sokouri Bohui Martin. Mme Kouassi Affoué Marcelle, présidente de ladite chambre d’accusation et ses deux assesseurs ont après débats avec le collectif des 9 avocats de la défense conduits par Me Hervé Gouaméné, ont déclaré recevables et retenus 9 requêtes sur 65 formulées par les prisonniers détenus arbitrairement par le régime Ouattara depuis cinq mois dans le nord du pays.
Ainsi, sur les 9 requêtes examinées hier, 8 ont eu une suite favorable. Une goutte d’eau dans la mer. Ce qui n’a pas laissé indifférents les avocats de la défense au sortir de l’audience. « Nous notons notre déception. Sur 65 requêtes, la chambre d’accusation n’a procédé qu’à l’examen de 9 requêtes. Nous sommes insatisfaits. Nous n’avons pas d’autres solutions que d’attendre la prochaine audience de la chambre d’accusation pour voir si elle va statuer sur les autres requêtes. La chambre d’accusation a une seule audience dans la semaine. Donc, il appartient à la cour la reprogrammation des audiences », a indiqué, sur un ton amer, Maître Hervé Gouamené, porte-parole des avocats de la défense. Il a souligné par ailleurs que des demandes de mise en liberté provisoire ont été formulées pour le Président Laurent Gbagbo, son épouse Simone, son fils, Michel et M. Affi N’Guessan, président du Fpi. Malheureusement, la chambre d’accusation de la cour d’appel d’Abidjan n’en a pas tenu compte et a retenu comme bon lui semble 9 requêtes.



Didier Kéi

22:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.