topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

27/10/2011

Hadj 2011: Les musulmans se soulèvent contre Ouattara

haj.jpg

« Remboursez-nous notre argent, vous êtes une bande d’incapables », « Sous Gbagbo, le Hadj était bien organisé », « c’est comme ça, votre solution-là », « ils ont bouffé notre argent et ils se cachent », « que cette équipe parte et que ceux qui étaient là avant reviennent »



« Remboursez-nous notre argent, vous êtes une bande d’incapables », « Sous Gbagbo, le Hadj était bien organisé », « c’est comme ça, votre solution-là », « ils ont bouffé notre argent et ils se cachent », « que cette équipe parte et que ceux qui étaient là avant reviennent » , « le commissaire du Hadj, Mamadou Krouma est un incapable », « on n’a pas dit qu’on veut Alassane Ouattara, voilà ça maintenant », « sur 9 vols prévus pour la Mecque, deux départs seulement ont eu lieu », « nous avons payé 1.500.000 fcfa pour l’inscription et on n’est même pas sur la liste des partants. L’Arabie Saoudite ferme ses frontières, dimanche. On va faire comment ? », « nos réclamations ne sont pas prises en compte », « il y a plein d’omis sur la liste des partants », « Ouattara a pris notre argent pour aller en France ou bien quoi ?! ».Ce sont-là des propos de colère et d’indignation que des fidèles musulmans ulcérés et révoltés, candidats au pèlerinage à la Mecque, ont proféré contre le régime Ouattara. Ils manifestaient bruyamment hier à Cocody contre les difficultés liées au Hadj 2011. Ces protestations se sont déroulées en présence des Frci, forces pro-Ouattara, restées impuissantes. Les pèlerins accusent le pouvoir Ouattara d’être responsable de la mauvaise organisation du Hadj. Pendant plusieurs heures (de la matinée jusqu’en début d’après-midi), ils ont bloqué la voie qui jouxte la Direction des cultes et le Lycée technique d’Abidjan. Des manifestants déterminés face aux éléments des Frci qui, après l’échec des négociations avec les pèlerins, ont rebroussé chemin. D’autres candidats au pèlerinage, également très nombreux, se sont rendus dans les locaux de la Direction des cultes où le premier responsable de cette institution, N’Guessan Kouacou Pascal s’est enfermé dans son bureau pour éviter d’être lynché. Son salut a été l’arrivée des hommes du chef de guerre, Koné Zacharia, qui ont assuré sa protection. Les manifestants, dans une colère inqualifiable, ont pris d’assaut tous les coins et recoins de la Direction des cultes pour empêcher N’Guessan Kouakou Pascal de sortir. La porte du bureau de ce dernier a énormément souffert des coups de pied et de poings des manifestants. Acculé et ne sachant où donner de la tête, le Directeur des cultes reçoit, malgré lui, et de manière expéditive, la presse. « Je ne suis pas responsable de cette manifestation. Voilà le numéro de téléphone du commissaire au Hadj, Mamadou Krouma. Je ne sais pas où il est. Appelez-le. Je ne suis qu’un Préfet. Je représente l’administration », affirme-t-il, l’air hébété. Le Directeur des cultes reconnait qu’il y a de sérieux problèmes d’organisation du Hadj. Il a énuméré notamment l’insuffisance des vols charters, les détournements des valises destinées aux pèlerins, les nombreuses omissions sur la liste des départs, les réclamations traitées à la tête du client moyennant de l’argent ou avec une légèreté déconcertante. « Il y a effectivement des problèmes. Sur 5313 pèlerins, 1259 seulement sont partis à la Mecque. La Direction des cultes n’est pas responsable du retard des vols et de tous ces autres problèmes », explique- t-il. Au moment où nous quittions les lieux, les manifestants qui occupaient toujours la voie continuaient à tenir des propos hostiles à Alassane Dramane Ouattara à l’instar de Mme Diaby qui ne comprend pas que le Niger a pu faire partir ses 12000 pèlerins sans problèmes alors que la Côte d’Ivoire qui n’en compte que moins de 6000 étale son incompétence. « La radio musulmane Al Bayane nous sert que des mensonges à longueur de journée sur l’organisation du Hadj. Ils nous disent tout va bien, c’est faux ! Si c’est comme çà que Ouattara veut diriger le pays, ce n’est pas la peine. Comment on peut nous traiter comme çà ! Gbagbo n’est pas musulman mais il s’est bien occupé de nous quand il était au pouvoir », soutient cette dame respectable qui en veut terriblement au régime Ouattara. Introuvable depuis le début de la manifestation, c’est aux environs de 13 h que le commissaire du Hadj, Mamadou Krouma a fait son apparition en compagnie du Préfet d’Abidjan. Conspués, ils ont promis de tout faire pour que d’ici dimanche, tous les 4054 pèlerins restants embarquent pour la Mecque. Hier à 16h, les manifestants continuaient d’exprimer leur mécontentement au régime Ouattara. La voie était toujours obstruée par des troncs d’arbres.




Charles Bédé

08:58 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.