topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

04/10/2011

Braquage d’un bar à Koumassi: Des Frci abattent le vigile et emportent la recette

frci2.jpg

La mort rode partout à Abidjan où les braquages de toutes sortes ont refait surface. Et impliquant des hommes en armes et en treillis, dont certains éléments Frci.


Décidemment, il ne fait plus bon vivre à Abidjan. La mort rode partout à Abidjan où les braquages de toutes sortes ont refait surface. Et impliquant des hommes en armes et en treillis, dont certains éléments Frci. Comme ce fut le cas, samedi dernier, au quartier Koumassi Prodomo. Aux environs de 5h 00 du matin, des hommes en treillis et armés de fusils de guerre de type kalachnikovs font irruption dans le bar «Best seller». Ils abattent de sang froid le vigile de service, prénommé Sanfo. Avant de faire main basse sur la recette du jour estimé à 500000 Fcfa. Et de dépouiller les clients et le personnel du bar de tous leurs biens, dont des téléphones portables et des bijoux. Selon le témoignage d’un client, ces individus sont arrivés sur les lieux à bord d’un véhicule en tenues militaires flanquées du macaron Frci, distinctement perceptible. Ils ont maitrisé le vigile qu’ils ont conduit à l’intérieur du bar à l’intérieur duquel il a été abattu. «Ces hommes portaient des treillis avec le macaron des Frci. Ils ont pris le temps de fouiller tout le monde», a indiqué l’un des témoins. C’est plus tard, vers 7h du matin que la police s’est rendue sur les lieux pour faire le constat d’usage. Le corps du vigile abattu gisait toujours sur le sol à l’intérieur du bar. Il était un agent de la société de sécurité ISS employé commis à la surveillance du bar. Si ces quidams ne sont pas des effectifs des Frci, comment ont-ils pu se procurer des macarons des forces républicaines ? Il est clair que le pouvoir tentera de mettre cet autre forfait à l’actif des «voyous en tenue et ne faisant pas partie des Frci». Le pouvoir Ouattara gagnerait à rassurer davantage les opérateurs économiques, de plus en plus victimes de braquages, et surtout les potentiels investisseurs économiques qui hésitent encore à emprunter la direction de la Côte d’Ivoire, en débarrassant Abidjan et les autres villes de ces hommes en armes qui pullulent les rues.

23:34 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

moi ce ero natoinal dit senare ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Écrit par : senare | 26/02/2013

Écrire un commentaire