topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

30/09/2011

Ouattara a échangé avec le Cnrd et le Fpi: Les 4 points du face-à-face d’hier

fpi.jpg

Sur ces différentes questions, M. Akoun a indiqué que la délégation du Cnrd a remis un dossier bien ficelé à Alassane Dramane Ouattara. Lequel a dit qu’il va examiner le dossier et les convoquer dans un délai raisonnable afin que débutent véritablement les négociations. Le nouveau chef de l’Etat ivoirien,





Publicite Afrique



Une très forte délégation du Congrès national pour la résistance et la démocratie (Cnrd) a été reçue hier au palais présidentiel au Plateau par le nouveau chef de l’Etat, Alassane Dramane Ouattara, dans le cadre d’un dialogue politique autour des grandes questions qui touchent la nation depuis le 11 avril dernier, date du renversement du Président Gbagbo par l’armée française. Les émissaires du Cndr étaient conduits par Laurent Dona Fologo, président du Rassemblement pour la Paix, le Progrès et le Partage (RPPP), par ailleurs, ex-président du Conseil économique et social. Il avait à ses côtés entre autres personnalités de l’opposition, les députés Miaka Oureto, président par intérim du Fpi et Laurent Akoun, secrétaire général par intérim, porte parole du parti. Après la rencontre avec Ouattara, Laurent Akoun, porte parole de la délégation, a confié à la presse, que les échanges qui ont duré environ 1h se sont articulés autour de quatre points : la sécurité des biens et des personnes ; le rétablissement de l’Etat de Droit ; la réconciliation nationale et l’organisation des élections locales. Sur ces différentes questions, M. Akoun a indiqué que la délégation du Cnrd a remis un dossier bien ficelé à Alassane Dramane Ouattara. Lequel a dit qu’il va examiner le dossier et les convoquer dans un délai raisonnable afin que débutent véritablement les négociations. Le nouveau chef de l’Etat ivoirien, Alassane Dramane Ouattara, était entouré pour la circonstance d’Hamed Bakayoko, ministre d’Etat, ministre de l’intérieur et de Marcel Amon Tanoh, son directeur de cabinet. La rencontre a débuté à 11h40 mn et elle a pris fin à 12h 20 mn. M. Ouattara a enfin éprouvé le besoin de rencontrer l’opposition à la suite de la décision du Fpi de suspendre sa participation aux activités de la Commission électorale indépendante (Cei) pour protester contre ce que la direction de ce parti a appelé le mépris des tenants du pouvoir à leur endroit. En effet, cela faisait plus de trois mois que le Fpi avait déposé une demande d’audience auprès d’Alassane Dramane Ouattara, justement en vue d’engager un dialogue politique sur les questions évoquées plus haut. Mais Ouattara n’avait pas daigné y accorder la moindre attention. Avant de bouger suite à la pression du Fpi.

Boga Sivori bogasivo@yahoo.fr, Notre Voie

09:58 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

si ces personnes ds leur rencontre avc ce personnage venu par les bomb francaises,n ont pas evoqué la liberation immediate et sans condition de SEM LAURENT GBAGBO ,avt toute négociation, ns n'en avons rien à foutre!!!!!!!!!!

Écrit par : willy de willy | 30/09/2011

Sans notre Prési Laurent Gbagbo, pas de réconciliation véritable

Écrit par : KOFFI | 11/10/2011

vraiment Dieu doit faire quelque chose pour tous les prisonniers que ouattara a fait enfermer et maltraiter depuis

Écrit par : tahi | 16/03/2012

Les commentaires sont fermés.