topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

28/09/2011

« Le soleil s’est couché sur l’occident »

kadhafi_gbagbo.jpg

Race incrédule et perverse, jusqu’à quand comprendrez-vous que ce n’est pas pour les ivoiriens encore moins pour leur donner la Démocratie que l’armée française s’est battue en Côte d’Ivoire ? Que ce n’est non plus pour sauver les pauvres lybiens du massacre de Khaddafi que l’OTAN largue ses bombes sur la Lybie ?



Les manuels de Géographie des classes élémentaires du primaire nous enseignent que le soleil se lève à l’Est et se couche à l’Ouest. Mais au délà d’un simple fait indiciaire d’orientation sur le globe terrestre et de son aspect purement didactique, la vérité contenue dans cet enseignement résonne d’une actualité brûlante : l’occident est sur le déclin.
La crise de la dette aux Etats-Unis et en Europe, la frilosité de l’Euro, les atermoiements du Fonds Monétaire International (FMI) et les récents voyages du vice-président américain Joe Biden et du président français Nicolas Sarkozy en Chine pour obtenir du « puissant médecin » chinois une perfusion à haute dose de l’économie occiditentale grabataire sont autant de preuves que le soleil s’est inexorablement couché sur l’occident. Il faut se garder de penser que nous sommes entrés dans une crise passagère comme ce fut le cas en 1929 avec le crash boursier de Wall Street. Cette crise de la dette est le prélude d’une « nuit », d’une longue nuit noire qui s’est abattue sur l’occident. Elle est aussi le signe d’une exigence de rédéfinition d’une nouvelle cartographie de l’économie mondiale, tout comme elle annonce la fin d’une ère d’arrogance et d’hégémonie outrancières.
Pierre Giraud ne croyait pas si bien dire lorsqu’en 1971 déjà, dans son ouvrage intitulé La Sémiotique, il affirmait : « Au moins commençons-nous à savoir que nous vivons parmi les signes et à nous rendre compte de leur nature et de leur pouvoir. Cette conscience sémiologique pourrait devenir, demain, le principal garant de notre liberté ». Assurement, nous vivons parmi des signes et il suffit d’être attentif aux évènements actuels pour se conavincre qu’un nouvel ordre mondial, aux antipodes de celui conçu par les Illuminati et les puissants groupes d’influence qui gouvernent le monde, se met en place. Et lorsqu’on pousse plus loin la réflexion, on se rend compte que Dieu est en train d’accomplir une œuvre immense de réhabilitation du monde par l’effondrement des quatre (4) pilliers du règne sans partage de l’occident : la Franc-maçonnerie, le Capitalisme inhumain, le Fonds Monétaire International (FMI) et l’Organisation des Nations Unies (ONU).
Est-il encore besoin de rappeler que tous ceux qui ont gouverné et ceux qui gouvernent aujourd’hui ce monde sont des adeptes des sociétés sécrètes qui ambitionnent de dominer totalement la planète à travers des systèmes sophistiqués d’expropriation et de spoliation ? Le mode opératoire de cette vaste entreprise ignominieuse est le capitalisme effréné qui, désireux de se survivre, piétine les droits et aspirations de tout peuple à disposer de lui-même et de ses richesses. Au service de cette œuvre hautement machiavelique l’ONU qui, sous le prétexte fallacieux de protection des populations civiles, légitime le massacre de pauvres gens et le vol organisé des richesses des pays faibles. Ce n’est pas un truisme de dire que l’ONU n’a pas été créée pour assurer la paix dans le monde, mais au contraire pour servir de bras séculier aux intérêts des occidentaux. Il n’y a rien de nouveau sous les tropiques. Les mobiles réels qui ont servi autrefois à la colonisation de l’Afrique par l’Europe affaiblie de l’après-guerre, je ne vous parle pas des raisons pudiquement invoquées et qui ont nom évangélisation, civilisation de peuples barbares et entreprise philantropique, sont les mêmes qui aujourd’hui encore justifient le néocolonialisme que nous vivons. Ce qu’il faut savoir et que les spécialistes des questions économiques confessent dans les cercles bien avertis, c’est que l’occident est financiairement et économiquement atteint. Il se prolétarise même. Les déficits publics s’amoncellent, la dette crève le plafond, l’industrie est en panne et le chômage au galop. Sombre tableau de l’économie occidentale qui rappelle à tout point de vue celui de l’après deuxième guerre mondiale. En témoignent les chiffres de la dette de chacun de ces pays : la Grèce : 322 milliards d’euro, l’Italie : 1900 milliards d’euro, la France : plus de 3000 milliards d’euro, quant aux Etats-Unis, ils ont négocié et obtenu dans la douleur le déplafonnement de sa dette et point n’est besoin de vous communiquer le montant que vous imaginez aisement déjà. Et le grand malheur de l’Afrique vient du fait que pendant que l’Occident se prolétarise, son sous-sol ne cesse de découvrir d’immenses richesses naturelles encore inexploitées : diamant, or, cobalt, coltan, bauxite, uranuim, cuivre, pétrole et gaz. Dès lors on peut lancer, avec la caution de l’ONU, une opération de reconquête de la Côte d’Ivoire de Gbagbo peu encline à se laisser dicter des ordres de la Métropole et laisser croire au monde entier, à grands renforts médiatiques, qu’on vient retablir l’ordre démocratique. Dès lors, on peut lancer une expédition punitive sur la Lybie de Khaddafi à travers une coalition internationale sous le prétexte de libérer un peuple de la dictature d’un homme et se partager sans scrupules le pétrole et le gaz de la Lybie sous les cendres encore fumantes de ses ruines. Dès lors, les marines américaines et françaises peuvent faire amarrer des navires de guerre sur les côtes des eaux du Golfe de Guinée sous le prétexte de renforcer la sécurité dans la région sérieusement affectée par la piraterie, le trafic de la drogue, les attaques contre les installations pétrolières alors que le but inavoué est la convoitise du pétrole de qualité de cette région. Dès lors on peut applaudir à tout rompre le printemps arabe, réaliser la partition du Soudan et refuser le droit à la Palestine de se constituer en nation et s’accommoder des dictatures dans les monarchies du Golfe.
Compatriote ivoirien, citoyen lybien, frère congolais et africain, ouvre grand les yeux et cesse d’être le dupe de bonne foi des thèses saugrenues de l’Occident pour faire main-basse sur les richesses de ton continent. Hier, à l’époque de la colonisation, tu n’étais encore ni intellectuellement maître de toi-même ni conscient du fonctionnement du monde. Aujourd’hui, le monde de la technologie t’inonde d’innombrables moyens de te protéger contre les infiltrations insidieuses des idéologies et tu n’as pas le droit d’être spectateur passif de l’histoire de ton continent. Fais donc toi une raison, et c’est maintenant car demain, ce sera déjà trop tard. Dans son message à la nation, du fond de sa détention, à l’occasion de la commémoration du 51ème anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, le Président Gbagbo écrivait : « Dans un monde de compétition, il est illusoire de croire qu’un peuple peut assurer le bonheur parfait d’un autre peuple ; l’Histoire ne donne aucun exemple de ce type […].De même, un pays qui combat dans un autre pays combat d’abord et avant tout pour les intérêts économiques de son peuple ».
Race incrédule et perverse, jusqu’à quand comprendrez-vous que ce n’est pas pour les ivoiriens encore moins pour leur donner la Démocratie que l’armée française s’est battue en Côte d’Ivoire ? Que ce n’est non plus pour sauver les pauvres lybiens du massacre de Khaddafi que l’OTAN largue ses bombes sur la Lybie ?
Si vous aviez écouté le Président français Nicolas Sarkozy déclarer sur les antennes de France 24, une chaîne de propagande et de mensonges, que les richesses de la Lybie défaite reviendraient en priorité aux pays qui ont soutenu la rebellion et le Ministre Italien de l’énergie affirmer sur les mêmes antennes que l’Italie a besoin du gaz de la Lybie pour le confort des citoyens italiens, vous n’aurez que vos yeux pour pleurer. Cela se passe de commentaires.
Toutes les thèses échaffaudées pour légitimer l’interventionisme pernicieux de l’Occident en Afrique et qui violent ainsi la souveraineté des pays, toutes les croisades démocratiques lancées sur l’Afrique ne sont en réalité que des paravents pour piller systématiquement notre continent si riche. Et ce n’est pas Rénan, cet humaniste occidental, qui nous dira le contraire lorsqu’il affirmait déjà avant les indépendances dans son œuvre La Réforme intellectuelle et morale : « Nous aspirons, non pas à l’égalité, mais à la domination. Le pays de race étrangère devra redevenir un pays de serfs, de journaliers agricoles ou de travailleurs industriels. Il ne s’agit pas de supprimer les inégalités parmi les hommes, mais de les amplifier et d’en faire une loi ».
Peuples africains il faut refuser que l’Afrique soit le souffre-douleur de l’Occident et Dieu vous donne, en ce deuxième cinquantenaire commençant, une chance ultime de vous approprier votre destin. Si vous laissez cette chance vous échapper, vous n’aurez plus jamais l’occasion d’écrire votre propre histoire et vous serez toujours à la traîne de l’Histoire.
Dieu bénisse la Côte d’Ivoire et l’Afrique.


Ghotta Yves Otché

Professeur de lettres

07 43 74 13

08:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

ces gens ne veulent pas vivre ce qu'ils nous ont imposé pendant des décénies,jusqu'à recommencer le cycle infernal de la recolonisation pure et dure pour être les seuls à tout jouir et même les miettes qui doivent tomber doit être pris par les sbires qui leur permet cette destruction, ce pillage de notre continent,ainsi affamés, formatés, ces pauvres africains suppertitieux,fatalistes, qui oublient que cette belle terre avec toutes ces ressources lui ont été données par DIEU,raison pour llaquelle l'Africain doit la défendre,en être fier,il y a un adage qui dit "Aide toi et le ciel t'aidera".N'oublions jamais cela mes frères, trop c'est trop, comme nous l'explique le professeur, le président M'Beki de l'Afrique du sud réveillons-nous, SVP, réveillons-nous,que les Africains se réveillent.Merci.

Écrit par : Marie | 28/09/2011

Les commentaires sont fermés.