topblog Ivoire blogs

26/09/2011

Buyo/ Attaque mortelle des Frci : Les villageois se réfugient en brousse

buyo.jpg

C'est la débandade totale, le sauve qui peut. Dans leur « offensive », les hommes armés trouvent le jeune Tapé Mathieu devant sa cour. Il a sa mère malade et sa femme vient d'accoucher.





Publicite Afrique



Tapé Mathieu, 32 ans et père de 4 enfants, n'est plus de monde. Il a été victime des éléments des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (Frci), qui contrôlent la sous-préfecture de Buyo. Les faits se sont passés le vendredi 23 Septembre 2011, à Tchétaly, village (V1), situé à 30 km sur l'axe Buyo-Meagui. Selon les informations qui nous sont parvenues, tout est parti de la tenue que portait un jeune homme dont nous n’avons pas l’identité. Revenant de son campement, il portait une culotte treillis. Et, arrivé au poste de contrôle, tenu par les Frci, le jeune homme est sommé d'enlever sa tenue. Toujours, selon notre source, ce dernier a fait comprendre à ses interlocuteurs qu'il a pris bonne note et qu'il ne va plus jamais porter cette tenue. Et de jurer qu’il va l'enlever dès qu'il sera à la maison, puisqu'il n'a pas porté de dessous. Chose que n'ont pas voulu entendre les éléments des Frci. Pour eux, il faut que le jeune homme s’exécute séance tenante. C'est ainsi que les échauffourées ont éclaté. Il y a eu, a rapporté notre informateur, des échanges de coups de poing qui ont occasionné quelques blessés de part et d'autre. Après quoi, les jeunes gens sont allés au village. Les Frci ont aussi replié. Quelques minutes après, toujours selon notre source, les éléments Frci partis demander du renfort, sont revenus dans le village. Et là, sans autres forme de procès, ils saccagent tout sur leur passage. C'est la débandade totale, le sauve qui peut. Dans leur « offensive », les hommes armés trouvent le jeune Tapé Mathieu devant sa cour. Il a sa mère malade et sa femme vient d'accoucher. Tapé Mathieu sera roué de coups. Des coups fusent de partout, jusqu’à entraîner sa mort. Tous les villageois, pris de peur, se sont réfugiés en brousse pour certains, et pour d'autres dans les villages voisins. Le commandant de la Brigade de Gendarmerie de Buyo informé, a dépêché ses éléments sur les lieux et découvrent effectivement le corps sans vie de Tapé Mathieu gisant dans une mare de sang. On procède au constat d'usage. Et une enquête est ouverte pour élucider cette mort. A en croire notre source, les commandants des Frci à Buyo, à savoir Fanny et Dosso se sont rendus sur les lieux pour calmer les esprits.

Kevin BAKOU
(Correspondant régional)

12:20 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.