topblog Ivoire blogs

26/08/2011

COTE D'IVOIRE: OUATTARA LANCE ENCORE DES MANDATS D'ARRET CONTRE DES MEMBRES DU LMP

Ouattara dans la logique du teur qui arrête tous le monde

mossi.jpg


Des mandats d`arrêt internationaux ont été délivrés par la justice ivoirienne contre sept proches du président Laurent Gbagbo, dans le cadre de la pseudo enquête sur les crimes commis durant la crise post-électorale, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

"Sept mandats d`arrêts ont été décernés contre: Ouattara Gonzié, Richard Secré Kouamé, Charles Dosso, Messou Nyamien, Justin Koné Katina", tous des anciens ministres du gouvernement du gouvernement Aké N'GBO, selon un communiqué du parquet d`Abidjan transmis à l`AFP.

Paul Antoine Bohoun Bouabré, longtemps ministre de l`Economie du Président Gbagbo dont il est un fidèle compagnon, ainsi qu`Alphonse Mangly, son directeur général des Douanes sont également visés par ces mandats.

Le procureur d`Abidjan de Ouattara, Simplice Kouadio Koffi, a annoncé il y a une semaine, l`inculpation et leur mise en détention préventive pour "crimes économiques" du Président Laurent Gbagbo et son épouse Simone, kidnappés par les forces françaises dans
le nord du pays depuis avril.

M. Koffi avait annoncé le 5 août que de nouveaux mandats d`arrêt internationaux avaient été adressés aux Etats-Unis, à l`Angola, à l`Afrique du Sud et au Brésil, pour "des infractions économiques" imputées à des personnalités ivoiriennes.

Charles Blé Goudé, ministre de la jeunesse et leader de la jeunesse ivoirienne, et Ahoua Don Mello, porte-parole du gouvernement, sont également sous le coup de mandats d`arrêts internationaux des hommes de Ouattara depuis le mois de juillet.

De plus, le général ivoirien Georges Guiai Bi Poin, qui fut l`un des hommes forts de Laurent Gbagbo, a été inculpé de "crimes économiques" et incarcéré à la Maison d`arrêt d`Abidjan, a-t-on appris de sources judiciaires concordantes plus tôt dans la journée.
Et dire que dans ce pays on parle de réconciliation nationale !






Publicite Afrique


01:53 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.