topblog Ivoire blogs

24/08/2011

Yopougon Sicogi: Les FRCI enlèvent 4 filles et exigent la rançon

nlevées le 11 août dernier à 1 heure du matin au quartier Sicogi-Yopougon par les FRCI alors qu’elles étaient à la veillée funèbre de leur oncle sous-préfet Guy Lemerre (place Cp2), ces 4 jeunes filles ont échappé de justesse au viol durant 2 heures de séquestration au quartier Koweit (route Abobodoumé)

frci.jpg


Mlle Kéi Désiré Rachelle étudiante en Géographie, sa sœur jumelle Kéi Léa Angèle en classe de terminale au Lycée William Ponty de Yopougon et leurs deux cousines Larissa Guy et Christiana reviennent de loin. Enlevées le 11 août dernier à 1 heure du matin au quartier Sicogi-Yopougon par les FRCI alors qu’elles étaient à la veillée funèbre de leur oncle sous-préfet Guy Lemerre (place Cp2), ces 4 jeunes filles ont échappé de justesse au viol durant 2 heures de séquestration au quartier Koweit (route Abobodoumé) dans une bâtisse sombre, inachevée sentant, selon les victimes, du «géobéton». Kidnappées dans le périmètre de la station essence Petroci (William Ponty), à proximité du lieu de la veillée funèbre, les 4 sœurs avouent avoir eu des discussions «chaudes» parfois avec leurs ravisseurs qui, en fin de compte, ont perçu une somme de 8500 Fcfa de l’émissaire du père Kéi Dami Richard qui, très tourmenté et affecté, s’est gardé de se rendre lui-même sur le lieu de détention des otages. Les FRCI qui, selon nos sources, ont enlevé bien d’autres jeunes cette même nuit-là à bord de leur Pick-up double cabines, avouent que la rançon demandée devra servir à faire face aux frais de carburant de leur patrouille nocturne.

Prince B. Solaire, NOTRE VOIE

14:49 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.