topblog Ivoire blogs

06/08/2011

COTE D'IVOIRE: RUE PRINCESSE C'EST FINI!!!

Finie l’ère de la rue princesse. On ne parlera plus de cette artère qui a un moment donné a fait «la fierté » de la Commune de Yopougon, recevant la visite de plusieurs stars du monde entier de passage à Abidjan.rueprincesserasee.jpg


Maquis et magasins de la rue princesse à Yopougon ont été démolis en début d’après midi de ce vendredi, sous lesordres du ministre de l’Environnement, Anne Ouloto.
Cette action entre dans le cadre de l’assainissement de la ville d’Abidjan.
Finie l’ère de la rue princesse. On ne parlera plus de cette artère qui a un moment donné a fait «la fierté » de la Commune de Yopougon, recevant la visite de plusieurs stars du monde entier de passage à Abidjan.
Cette rue de renommée internationale attirait le monde grâce aux maquis, restaurants et autres bars climatisés qui la bordait de part et d’autres. Une fois la nuit tombée, jeunes et vieux se bousculaient pour s’offrir une meilleure place sur cette voie qui était fermée à la circulation.
L'endroit très prisé par les noctambules, parce que tout était à bon prix, même les jeunes filles n’existe plus désormais sur la carte communale de Yopougon depuis ce vendredi après midi. Ainsi, en ont décidé les nouvelles autorités, dans un souci d’assainir la capitale économique, avec la démolition des constructions anarchiques.
Ce vendredi restera en effet gravé à jamais dans la mémoire des riverains de la rue princesse qui par moment ne supportaient plus les sons des musiques, une fois la nuit tombée même s’ils n’osaient pas en parler. De peur de s’attirer le courroux de ces propriétaires des constructions anarchiques encore sous le choc, des riverains ont exprimé leur joie en
restant chez, lorsque le Caterpillar a entamé son action de démolition sous le regard vigilant des policiers. « Nous sommes désormais épargnés des vacarmes. Aujourd’hui nous allons bien dormir puisque la rue est libérée,» a déclaré avec empressement une habitante de la rue dont le domicile est contigu à l’un des bars célèbrent d’Abidjan. Si cette dame, la quarantaine révolue, n’a pas voulu attiré son entourage avec ses déclarations, ce ne fut pas le cas de ce septuagénaire qui a failli de peu se faire lyncher parce qu’il a eu tort d’avouer que la rue princesse a favorisé la naissance de rebuts dans la commune de Yopougon. «Il n’y avait plus de respect des mœurs dans notre commune à cause de cette rue où certaines personnes se croyaient permis à tout. L’action du gouvernement est la bienvenue. Nous ne pouvons que saluer la ministre qui nous permet désormais d’avoir une grande visibilité sur cette voie historique, » a ajouté le septuagénaire.
Cependant, avant que le Caterpillar ne rentre en action, les propriétaires de magasins et autres maquis encore réticents qui ne croyaient pas à l’effectivité de cette opération, se débattaient pour sauver ce qui pouvait l’être. C’est du moins l’atmosphère qui régnait dans la matinée sur la rue princesse dès l’arrivée de l’équipe de koaci sur les lieux.
Par ailleurs, il convient de souligner que l’action du ministère de l’environnement n’est pas dirigée contre les opérateurs de la rue princesse, selon des
personnes que nous avons entendues. Elle est généralisée qu’en début de semaine le Caterpillar était sur le boulevard Latrille où il a rasé magasins et restaurants construits sur le domaine public.
koaci.com

14:41 Publié dans ECONOMIE | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.