topblog Ivoire blogs

29/07/2011

Côte d’Ivoire/Panique au sommet de l’Etat : Le colonel de gendarmerie Adou Donga mis aux arrêts hier pour atteinte à la sûreté de l’Etat

Cette arrestation de ce haut gradé de l’armée ivoirienne est révélatrice de la panique et de la fébrilité qui animent le régime d’Alassane Ouattara, qui voit des coups d’Etat partout.seminaire7.jpg


Selon une source digne de foi et relayée ce jour par les confrères Le Patriote et Le Nouveau Réveil, le Colonel de gendarmerie Adou Donga, ex-chef de cabinet du général Kassaraté Tiapé Edouard, a été mis aux arrêts hier au petit matin par un détachement des FRCI, pour atteinte à la sûreté de l'Etat. Autrement dit, il est accusé d'avoir voulu faire un coup d’Etat.
Selon notre source, une perquisition au domicile du Colonel Adou Donga aurait permis de mettre la main sur un important arsenal de guerre.
Le Colonel serait accusé de tenir des réunions clandestines pour destabiliser le pouvoir et d’avoir des contacts avec des ex-Fds basés dans un pays étranger, voisin de la Côte d’Ivoire.
Il a été mis aux arrêts et serait détenu au camp commando de Koumassi pour les besoins de l’enquête.

seminaire7.jpgCette arrestation de ce haut gradé de l’armée ivoirienne est révélatrice de la panique et de la fébrilité qui animent le régime d’Alassane Ouattara, qui voit des coups d’Etat partout.
En effet, il ne se passe pas un seul jour sans que des rumeurs de coups et d’atteinte à la sûreté de l’Etat ne fassent la Une des gazettes locales.
Abidjan bruit en permanence de ce genre de rumeurs qui sont de nature à plomber le redémarrage économique du pays, après 4 mois de crise postélectorale. Car l’argent n’aime pas le bruit, notamment les bruits de bottes.
La preuve, plus de trois mois après sa prise de pouvoir, rien ou presque n’a été accompli par le régime d’Alassane Ouattara en faveur des populations. Seules les arrestations et les gels et dégels des avoirs des pro-Gbagbo sont sa priorité. Le panier de la ménagère est désespérément vide et l’insécurité totale. Selon Amnesty international, c’est un climat de peur qui règne en Côte d’Ivoire, où plus personne n’ose s’aventurer dehors après 20H. Les FRCI sont d’ailleurs qualifiés par l’Onuci comme une force mortelle, qui tue impunement des personnes ou membres d'ethnies supposées avoir soutenu le Président Gbagbo.
Vivement que cesse ces arrestations d’honnêtes citoyens qui n’aspirent qu’a vivre librement dans leur pays.
La vraie menace réside à l’intérieur des FRCI et au sommet de l’Etat.
Tout le monde sait la méfiance qui existe entre Alassane Ouattara et son Premier ministre Guillaume. C’est à qui va dégainer le premier.
D’autre part, Alassane Ouattara a déclaré la guerre aux chefs de guerre Cherif Ousmane, Wattao, Zacharia, Vetcho, Morou, Ousmane Coulibaly, qu’il ne souhaite plus voir dans son périmètre immédiat. Pour entrer à la présidence, ces derniers doivent être préalablement désarmés, ce qu'ils n'ont pas du tout goûté.
Voilà la vraie menace contre le régime Ouattara, et non d’honnêtes Colonels comme Adou Donga, dont l’arrestation pue la manipulation à mille lieux.

Patrice Lecomte

07:49 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.