topblog Ivoire blogs

25/07/2011

Cote Ivoire : Paul Yao N’Dré après avoir tordu le coup à la Loi en fuite

Le président du conseil constitutionnel Paul Yao N’Dré, poussé par Mamadou Koulibaly à venir coute que coute intronisé Ouattara, avait été averti sur le sort qui lui serait réservé.


royant qu’il était entrain de faire la bonne chose, beaucoup d’observateur et ivoirien lui avait dit que cela serait une erreur grave.

Pour cacher sa forfaiture, Yao N’Dré s’est étalé dans des termes juridiques aussi flous que maladroit. Il associait des mots aussi contradictoire au sens propre du terme que personne ne l’aurait imaginé.

On se souvient de ces termes, lors de sa légalisation de l’usurpation de Ouattara: ‘‘La Côte d’Ivoire, notre pays est gravement atteinte, elle est touchée, elle est même couchée.’’. Nous disons oui, parce que lui Yao N’Dré l’a voulu en venant légaliser la forfaiture de Ouattara.

Ensuite il continue: ‘‘Il s’agit du respect de la loi, du rétablissement de la cohésion sociale, le développement par tous et pour tous, la caution et le devoir du Président de la République’’. Oui, le respect de la loi que lui éminent homme de droit n’a pas respecté. Il le sait lui-même et c’est pourquoi Ouattara courait après lui pour être légalisé, aucune loi extérieure n’est supérieure à la loi constitutionnelle d’un pays. Dès le jour ou l’on accepte qu’une loi extérieure prend le dessus sur une loi fondamentale et constitutionnelle d’un pays alors le pays dès ce jour perd sa souveraineté. Et cela, Yao N’Dré a aidé la Côte d’Ivoire à perdre sa souveraineté.

Mais Yao N’Dré ne s’arrête pas à ces seuls propos, il continue comme suit: ‘‘Toute société humaine a besoin d’organisation et de règles de régulation pour son harmonie et son évolution. Aujourd’hui plus que jamais la Côte d’Ivoire doit recourir à la loi pour garantir ses institutions pour sécuriser les personnes et les biens, pour promouvoir et sauvegarder les actes et les actions et les activités économiques tant dans le secteur public que dans le secteur privé. Les activités politiques, socioculturelles et scientifiques. La constitution, fondement juridique de l’Etat est l’ensemble des règles écrites ou coutumières qui déterminent d’une part la forme de l’Etat, la dévolution et l’exercice du pouvoir et d’autre part, les institutions qui incarnent ce pouvoir’’.

Notre question est, pensait il vraiment ces propos lorsqu’il les prononçait? Notre sens nous dis non, vue l’acte qu’il a posé en légalisant la forfaiture de Ouattara et en faisant primer, une simple décision d’un groupe d’assoiffé sur une constitution d’un pays, socle de son identité et il le dit lui-même dans son discours ci-dessus.

Puis il s’enfonce dans sa maladresse pas ces propos: ‘‘Nous sommes allés tous trop loin, me disait un ami du Rdr’’. Mais Yao N’Dré, es tu RDR maintenant? Si par ces propos, tu acceptes toi-même que tu es allé loin, mais pourquoi, fuis tu? Puisque tu étais allé loin et tu es maintenant venu pour rétablir ce que tu considérais était mauvais.

Paul Yao N’Dré, pourquoi es tu tombé aussi bas? Pourquoi as-tu fait toutes ces études? Pourquoi avoir trahis le peuple ivoirien?

Aujourd’hui tu es victime de ta mauvaise lecture. Croyais tu que Alassane Ouattara te laisserait aussi longtemps à cette place? Crois tu qu’il trahirait Francis Wodié à qui il a aussi promis cette place?

Mais Alassane, qui n’a jamais pris le devant des actes qu’il pose, aujourd’hui, met un groupe de jeune, d’environ une centaine de personne sur ta route, cela pour pouvoir faire peser ton illégitimité et prendre sa décision de remplacement.

Le Président Gbagbo disait au militaire: ‘‘si je tombe, vous tombez aussi avec moi’’, croyais tu que cela s’adressait au seul militaire?

Nous disons aux ivoiriens que l’heure est venue pour se lever et mettre fin à cette anarchie qui règne dans cette Côte D’Ivoire.

Source: Wikilibre

08:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.