topblog Ivoire blogs

02/07/2011

Côte d'Ivoire: Présidence de la République - Dix standardistes proches de Gbagbo vidés du Palais; Leur sort définitivement scellé lundi prochain

Dix standardistes, cinq hommes et cinq femmes, employés à la présidence de la République du temps de l'ancien président Laurent Gbagbo, ont été mis au chômage par les nouveaux locataires du palais du Plateau.presidence ci.jpg


Dix standardistes, cinq hommes et cinq femmes, employés à la présidence de la République du temps de l'ancien président Laurent Gbagbo, ont été mis au chômage par les nouveaux locataires du palais du Plateau. L'information, que nous détenons d'une source bien introduite à la présidence de la République, indique que c'est le jeudi 23 juin 2011 qu'il a été signifié aux dix standardistes de l'ancien régime de plier bagage pour quitter les lieux. Sept d'entre eux (trois femmes et quatre hommes), travaillaient à la résidence présidentielle de Cocody quand les trois autres( 2 femmes et 1homme) étaient, eux, au palais du Plateau. Ceux qui travaillaient à la résidence présidentielle y sont restés jusqu'à la chute, le 11 avril 2011, du président Gbagbo. Après l'accession au pouvoir du président Alassane Ouattara, les sept standardistes de la résidence présidentielle de Cocody ont rejoint leurs collègues du palais du plateau pour se mettre à la disposition des nouveaux maîtres des lieux. Le commandant du Groupe de sécurité présidentiel (GSPR), Diomandé Vagondo, les a même reçus et échangé avec eux, question de les connaître. Après cette réunion de travail avec le patron de la sécurité du président Ouattara, les dix standardistes étaient loin de penser qu'ils seraient mis dehors les jours qui allaient suivre. Mais voilà que le jeudi 23 juin 2011, un des chefs standardistes, un adjudant qui se prénommerait Pascal, a réuni les dix personnes pour leur dire qu'il mettait momentanément fin à leur boulot à la présidence de la République. L'adjudant a fait savoir, selon notre source, qu'il était porteur d'un message du commandant GSPR aux standardistes, leur demandant de regagner leurs domiciles respectifs sans pour autant donner de motifs réels à cette décision. Toutefois, il a été signifié aux standardistes qu'au moment opportun, on leur ferait appel. Parmi ces standardistes vidés du palais du plateau, se trouve une non- voyante, nous a-t-on confié. Peinés par le sort qui leur est réservé, ces ex-employés de la présidence de la République ont fait part de leur situation à M. Aouléli, leur chef à la résidence de Cocody. Ce dernier a saisi le colonel Zéyaï, chef du service personnel du palais du Plateau. Aux dernières nouvelles, les dix standardistes vidés de la présidence vont avoir une rencontre de dernière chance, ce lundi 4 juillet 2011, avec le colonel Zéyaï de la présidence pour être définitivement situés sur leur sort. Ces standardistes, qui travaillaient à la présidence de la République depuis 2000 pour les uns et 2004 pour d'autres, ont confié à des proches qu'ils ne voudraient pas être des victimes d'une crise post-électorale qu'ils n'ont pas créée.

11:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.