topblog Ivoire blogs

23/06/2011

Reprise de guerre en Côte d'Ivoire?

Un affrontement entre gendarmes et éléments rebelles à Abidjan ( Yopougon )


Un affrontement entre gendarmes et éléments rebelles est survenu ce
mercredi matin à Yopougon au niveau du poste de gendarmerie du 19ème
arrondissement du camp militaire non loin de la Bae situé dans le
quartier dit "toit rouge". Des corps en sang ont été transportés à toute
allure sous nos yeux dans des pick up des rebelles, un des blessés avait une jambe complétement broyée. Au delà de ce constat visuel, pour l'heure aucun bilan officiel.


" Les coups de feu ont commencé et c'était la panique totale dans le quartier, tout
le monde a pris la fuite en tentant de se mettre à l’abri, quand est ce
que tout ça va finir" témoigne Jean, un habitant rencontré
non loin du 19ème.

Selon nos informations recueillis sur place, d'un côté, celui des
gendarmes, on avance le refus d'un désarmement forcé, de l'autre, une
provocation armée de ceux qu'ils considèrent comme des "non ralliés".

Toujours selon nos informations, nous apprenons que le 19ème serait
toujours à ce jour un bastion de résistance voire continuerait à
entretenir et former des miliciens à la solde de l'ex pouvoir en place.


"Nous sommes sur nos gardes car ils ne sont pas prêts pour nous ceux là" témoigne un élément rebelles trouvé sur les lieux
peu après la fusillade. Ce dernier ajoute " On était venu pour faire du
sport dans le quartier et on a vu une voiture foncer sur nous avec à
son bord un gendarme, on a rien compris, les éléments on pris peur et certains ont tiré en l'air en sommation".


Un gendarme approché du 19ème alors qu'il sortait du camp nous avouera: "ils veulent nous désarmer mais nous on
est pas prêt pour ça, on les attend de pied ferme".


En attendant de savoir les véritable
raison de l'affrontement du jour, la tension est toujours palpable dans
la commune populaire de Yopougon, principal bastion de l'ex président
Gbagbo. De nombreux foyers de résistance y résideraient encore, une
variable menace pour le nouveau régime d'Alassane Ouattara et pour la
sécurité du pays.

00:33 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.